Pourquoi ce livre?

2015. Le déclencheur de la publication de ce livre fut une menace de suppression des subsides accordés au coaching des PME.

Peu de porteurs de projets et aucune PME en difficulté ne pense naturellement à se (re)mettre en selle en investissant dans l’accompagnement d’un coach ou d’un mentor. L’octroi de subsides à l’accompagnement de la création et du développement de PME permettait à différents experts de les accompagner dans le franchissement d’une étape délicate de leur parcours d’entrepreneur. La réduction des budgets posait la question suivante : « Comment permettre à un porteur de projet ou entrepreneur qui en éprouve le besoin de bénéficier d’un guide écrit qui à la fois reprendrait les recettes éprouvées du Management d’une entreprise et à la fois leur ferait vivre l’expérience concrète du terrain ?

L’originalité de cet ouvrage est d’apprendre au lecteur comment (re)trouver le plaisir d’agir efficacement à partir de ses propres capacités, au travers de techniques d’auto – questionnement simples. Le défi des créateurs et patrons de PME est de taille dans un marché où la réalité quotidienne est le changement.

Pour ce faire nous abordons les différentes étapes de la vie d’une société sous forme d’exemples, et d’apport théoriques éprouvés pour nourrir la réflexion du lecteur. Ces étapes sont illustrées par de nombreuses questions formulées en langage clients. Ces questions reformulées sont la base du self coaching. D’apparence simples, elles sont la clé de la différenciation et de la formulation d’un concept original. Nous accompagnons alors le lecteur dans sa recherche des seules réponses efficaces : celles qui sont adaptées à sa situation propre.

Dans les pages centrales bleues, le lecteur trouve 16 exemples vécus de coaching de dirigeants et de porteurs de projets. Il découvre comment ceux-ci ont abordé ces questions, quelles difficultés ils ont rencontrées, comment franchir les pièges que nous tendent les réponses toutes faites suggérées par nos habitudes de penser et nos difficultés à prendre du recul supprimer le point (le fameux syndrome du « nez dans le guidon »).

De cette façon, le lecteur s’habitue peu à peu à transposer les questions dans son propre univers et à s’approprier les réflexes qui génèrent du profit.

Bonne découverte !